Logo Université Paris 13
JSN ImageShow Free - Joomla 1.5 extension (component, module) by JoomlaShine.com
Formation : Energétique
3ème année energetique
1ère ANNÉE

Formation aux savoirs de base de l’ingénieur énergétique.

La première année d’enseignement vise à établir le socle de connaissances fondamentales indispensable aux futurs ingénieurs. Elle débute par un cycle d’harmonisation des connaissances adapté aux parcours initiaux, variés, des nouveaux étudiants. Elle dispense une formation de base en mathématiques, probabilités et statistiques, méthodes numériques et informatique, commune à l’ensemble des élèves-ingénieurs Sup Galilée.
Elle comprend également une formation de spécialisation en transfert thermique, mécanique des fluides, électrotechnique et matériaux. Un projet « conversion d’énergie » permettra d’illustrer et de mettre en perspective certains points abordés dans le cadre des différents enseignements.
Une enquête industrielle, réalisée auprès d’un ingénieur en activité, permet aux étudiants de découvrir leur futur métier. Un stage d’un mois découverte de l’entreprise est obligatoire en fin d’année.


2ème ANNÉE

Approfondissement de la formation en sciences de spécialité

Cette année sera consacrée à la consolidation du socle de savoirs communs aux deux spécialités.

On abordera l’étude :

  • des systèmes et technologies de production d’énergie, notamment les ouvelles technologies renouvelables et fossiles
  • des systèmes de conversion d’énergie entre différentes formes : électrique,thermique, radiative, chimique, cinétique (éolienne, hydraulique, maréemotrice),...
  • de la maîtrise des transferts et flux énergétiques par la mise en oeuvre de systèmes intelligents de contrôle commande et régulation
  • de l’énergie en tant que bien marchand,de la structure du marché de l’énergie et son mode de fonctionnement
Un stage en entreprise, de deux à quatre mois, est obligatoire en fin de deuxième année.


3ème ANNÉE

Au cours de cette année, les étudiants suivent un tronc commun leur permettant d’enrichir leurs connaissances sur les différents vecteurs énergétiques (charbon, pétrole, nucléaire, éolien, géothermie,...) et de découvrir de nouvelles problématiques telles que les chaufferies industrielles, l’analyse de cycle de vie...

Les étudiants choisissent également entre les deux options :

a) La spécialité Efficacité énergétique pour l'industrie qui a pour objectif de former les étudiants à l’optimisation de la consommation d’énergie au sein des industries en abordant des thèmes tels que (I) le diagnostic de performance dans l’industrie appliqué dans la mise en œuvre de solutions énergétiques, (II) les procédés de stockage et transport de sources et vecteurs liquides, gazeux ou électriques (smartgrids), (III) les procédés de conversion et stockage chimique et électrochimique et (IV) la mise en place et l’optimisation de réseaux de chaleur. Un stage en milieu industriel, de minimum cinq mois, est obligatoire en fin d’année et permet aux élèves de finaliser leur projet professionnel.

b) La spécialité Efficacité énergétique pour le bâtiment qui propose un complément significatif de formation en thermique du bâtiment avec notamment la formation à al simulation thermique dynamique sous Pleiade Comfie ©). Les notions liées au confort dans les bâtiments sont étudiées à travers le génie climatique, l’acoustique et l’éclairage. L’approche réglementaire impose l’étude de la RT2012 (neuf et existant). Enfin une introduction à la gestion technique des bâtiments ainsi que quelques notions d’architecture permettent aux élèves de s’insérer dans le secteur du bâtiment.