Back

Modalités

Conformément aux attentes de la Commission des Titres d’Ingénieur (CTI), la mobilité internationale est obligatoire dans tout cursus Sup Galilée pour l’obtention du diplôme d’ingénieur :

  • pour les étudiants : 16 semaines obligatoires (stages ou semestres)
  • pour les apprentis : 9 semaines obligatoires

 

Elle peut prendre différentes formes dès lors qu’elle se déroule en dehors du territoire national : semestre académique, stage de découverte de l’entreprise, stage technicien, stage de fin d’études, missions (professionnelles, humanitaires…).

La mobilité est inscrite dans le contrôle des connaissances, les étudiants doivent :

  • présenter leur expérience en assemblée plénière devant les étudiants de la spécialité
  • rendre un rapport sur leur séjour

 

Plus de détails en recherchant “mobilité internationale” dans Les modalités de contrôle des connaissances.

Intérêts de la mobilité internationale :

  • ouverture interculturelle
  • connaissances des méthodes et des modes d’organisation hors frontières
  • pratique d’une langue étrangère
  • expérience à mettre en avant sur le CV

 

Service des Relations Internationales : 

(+33)1 49 40 35 53

thierry.hamon@univ-paris13.fr

Stage à l’étranger

Les étudiants Sup Galilée peuvent effectuer leur mobilité internationale obligatoire via un stage durant leur cursus :

  • 1ère année : stage de découverte de l’entreprise
  • 2ème année : stage technicien
  • 3ème année : stage de fin d’études

En 1ère année, la pratique du « wwoofing » (Willing Worker on Organic Farms) est encouragée.

 

Le plus souvent, la mobilité internationale s’effectue à travers le stage de fin d’études, possiblement dans la continuité d’un semestre académique à l’étranger. Cela permet une plus grande diversité de choix, car il n’est pas nécessaire d’assurer une continuité du cursus.

Cursus à l’étranger : semestre ou année

Pour effectuer une partie de son cursus à l’étranger, l’élève-ingénieur doit bâtir un projet avec l’aide des responsables de sa spécialité. Ceux-ci donnent leur accord quant à l’autorisation de mobilité au vu des résultats scolaires de l’élève-ingénieur et valident le programme d’enseignements envisagés à l’extérieur (enseignements de même niveau que ceux dispensés à Sup Galilée dans la période donnée).

Les étudiants peuvent profiter de divers dispositifs d’échanges pour un semestre ou une année à l’étranger :

  • ERASMUS (Europe)
  • MICEFA (États-Unis et Canada)
  • BCI (Québec)
  • échanges dans le cadre d’accords bilatéraux hors programme (Corée du Sud, Japon ou Taiwan)
  • mise en place de doubles diplômes avec des universités étrangères

L’échange peut se faire par le biais des conventions déjà signées par Sup Galilée ou par l’Université Sorbonne Paris Nord avec des établissements étrangers. Des accords spécifiques peuvent également être mis en place par le Service des Relations Internationales (SRI) en fonction du projet de l’élève-ingénieur.

Les étudiants effectuant un semestre à l’étranger restent inscrits à Sup Galilée et n’ont pas, sauf cas particulier, à s’acquitter des droits d’inscription dans l’établissement d’accueil.

Prérequis linguistiques

Pour que la communication soit fructueuse, la Commission des Titres d’Ingénieur (CTI) recommande que les ingénieurs aient le niveau européen C1 (Utilisateur expérimenté) ou au moins un très bon niveau B2 en anglais (Utilisateur indépendant).

La validation du diplôme d’ingénieur est conditionnée à l’obtention du niveau minimal d’anglais B2+. Le niveau d’anglais est attesté par les résultats au TOEIC (Test of English for International Communication) avec une note minimale de 785 requise pour l’obtention du diplôme.

Mise à part cette condition nécessaire à l’obtention du diplôme, lorsque les enseignements sont dispensés en anglais, un niveau suffisant est également demandé pour concrétiser un projet de mobilité :

  • avec ERASMUS (Europe) : niveau évalué par les professeurs d’anglais
  • avec MICEFA (États-Unis et Canada) : score de 80/120 (internet-based test) au TOEFL (Test Of English as a Foreign Language) demandé

 

Lorsque les enseignements sont dispensés dans une autre langue : la maitrise de la langue du pays d’accueil est parfois nécessaire, c’est le cas par exemple de certaines destinations en Europe ou des pays asiatiques.

Les élèves-ingénieurs désirant découvrir ou approfondir l’apprentissage d’une langue ou préparer des certifications peuvent utiliser les ressources de l’Espace Langue de l’Université Sorbonne Paris Nord.

 

Bien préparer son expérience de mobilité

Définir son projet un an à l’avance

Se renseigner sur les institutions en lien avec l’Université Sorbonne Paris Nord, Sup Galilée ou les laboratoires de recherche de l’Institut Galilée.

Responsables de spécialité

Contacter les responsables de spécialité et leur faire part du projet de mobilité.

Langues

Travailler la langue du pays d’accueil et les certifications obligatoires.

Communiquer

Avec les étudiants qui sont déjà partis, les enseignants, les responsables de spécialités, le Service des Relations Internationale (SRI) et participer aux réunions d’information.

Veiller

Aux prérequis et procédures administratives : certifications en langue, validation du programme d’enseignements, visas des responsables de spécialité, du professeur d’anglais et de la direction de l’Institut Galilée, transmission du dossier…

Budget

Prévoir de créer un budget prévisionnel : logement, coût de la vie, aides financières…

Pour plus de précisions sur les aides financières accordées aux étudiants en mobilité, consultez le site de  l’Université Sorbonne Paris Nord.